Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Cessna 172, rustique et prolifique

Publié le par JS Seytre

Un C172 de 1957, avec la dérive droite des versions antérieures à 1960  (photo Textron Aviation)

Un C172 de 1957, avec la dérive droite des versions antérieures à 1960 (photo Textron Aviation)

            En 2020, le Cessna 172 aura fêté ses 65 bougies, tout en restant de loin l’aéronef le plus construit de tous les temps, avec quelques 45 000 exemplaires. Le C-172, dont le premier vol date de 1955, peut en outre être considéré comme le descendant du C-170, lui-même construit à quelques 5000 unités à partir de 1948. Le 172 se distingue de son prédécesseur par un train tricycle, et une dérive rectangulaire droite (remplacée par une dérive en flèche dès le modèle 172A de 1960). Son design aura également inspiré d’autre  avion, tel que l’Aero Commander 100 de 1969. Il sera également produit sous licence dont en France par Reims Aviation à partir de 1963 jusqu’en dans les années 80, avec même certaines variantes spécifiquement française.  Le modèle 172S est toujours actuellement au catalogue du constructeur Textron Aviation.

172 "Skyhawk" , modèle de production actuelle (photo Textron Aviation) 

 

l’Aéro-Club Compiègne Margny (ACCM) possède à ma connaissance le Cessna 172 le plus ancien de France en état de vol. C’est un  172B sorti des usines Cessna de Wichita au Texas au 4ie trimestre 1960, immatriculé F-BJLK. Avec 145 ch et 661 kg , le « Lima Kilo » est environ 20% moins puissant que les 172S mais aussi plus léger de presque 120 kg. Il en résulte un avion très agréable en mania, tout en ayant le pilotage simple et placide de tout 172, et le charme rétro de sixties. L’ACCM a également 2 DR400 biplaces dans sa flotte ainsi qu’un troisième (2+2), et le F-BJLK est actuellement à vendre.

Le C-172B 'LK' de l'Aero-Club de Compiègne, intérieur des années 60 avec volets mécaniques et structure apparente
Le C-172B 'LK' de l'Aero-Club de Compiègne, intérieur des années 60 avec volets mécaniques et structure apparente

Le C-172B 'LK' de l'Aero-Club de Compiègne, intérieur des années 60 avec volets mécaniques et structure apparente

Omniprésent dans le monde de l’aviation générale, le Cessna 172 a su traverser les âges sans tomber dans l’obsolescence. A l‘aise tout autant dans le rôle d’avion école que pour les voyages privés pou encore le travail aérien, on retrouve le 172 aussi bien sur les terrains d’aviation générale que sur les pistes de brousse mal préparés. A travers ce modèle, le nom de « Cessna » soit devenu synonyme d’aviation de loisir pour le grand public. Le numéro 771 d’Aviasport  rend hommage à cet avion prolifique qui a encore une longue carrière devant lui.

 

Liste les versions du 172 ayant entraînées des évolutions notables (la « année modèle » avec des cosmétiques que une nouvelle sellerie ne sont pas mentionnés).

Modèle

Année d’apparition

Aspect / design

GMP

Aménagements diverses / remarques

C172

12 Juin 1955 (prototype), puis série de 1956 à 1959.

Dérive rectangulaire / fuselage « fastback » du haut de la cabine jusqu’à l’empennage

Continental O-300 / 145 ch

 

C172A

1960

Dérive en flèche / fuselage « fastback » du haut de la cabine jusqu’à l’empennage

Continental O-300 / 145 ch

 

C172D

1963

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle

Continental O-300 / 145 ch

Pédales de palonnier agrandies. Egalement premier modèle assemblé par Reims Aviation comme F172D, première construction complète sous licence avec le F172E (le moteur O-300 est lui produit sous licence par Rolls Royce)

C172F

1965

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle

Continental O-300 / 145 ch

Levier de commande manuelle des volets remplacé par une palette de commande électrique sur le tableau de bord.

T41B Mescalero

1966

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle

 Continental IO-360 / 210 ch (injection) / hélice à vitesse constante 

 Développé comme appareil d’entrainement pour l’USAF. En parallèle, Reims Aviation a développé le FR172 Rocket à destination civile avec le même GMP (du FR172E à K, la dernière version étant imitée par la maison mère  Cessna avec le R172K Hawk XP) 

 FRA172 Rocket ADAC 

 1967 

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle 

 Continental IO-360 / 210 ch (injection) / hélice à vitesse constante  

  A partir du FR172G, version du FR172 Rocket avec cambrures du profil et des saumons d’aile augmentée (FRA puis FRB172) pour accroître les capacités ADAC (Avion à Décollage est Atterrissage Court) de l’appareil.  

  C172I  

  1968  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

Lycoming O-320-E2D / 150 ch  

  
  

  C172L  

  1971  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

Lycoming O-320-H2AD / 160 ch  

  Surface de la dérive augmentée pour améliorer la stabilité latérale  

  C172N  

  1977  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

  Lycoming O-320-H2AD / 160 ch  

  
  

  C172RG Cutlass  

  1980  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

  Lycoming O-360-F1A6 / 180 ch / hélice à vitesse constante  

  Train rentrant  

  C172P  

  1981  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

Lycoming O-320-H2AD / 160 ch  

  Suppression du 4ieme cran de volet, et débattement limité  à 30°  

  C172Q Cutlass  

  1983  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

Lycoming O-320-D2J / 180 ch  

  
  

  172TD (aka Skyhawk TD)  

  2007 (annoncé)  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

Thielert Centurion 2.0 / 155 ch (Diesel géré par FADEC)  

  Annulé pour cause de faillite de Thielert  

  172JT-A (aka Skyhawk JT-A)  

  2015 (nouvelle version du TD commercialisée jusqu’en 2018 après que Continental ait repris les moteurs Thielert)  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

Continental CD-155 / 155 ch (Diesel géré par FADEC)  

  
  

  172R (aka Skyhawk R)  

  1996  

Dérive en flèche / custode vitrée derrière l’habitacle  

Lycoming IO-360-L2A / 160 ch (injection)  

  Introduction dune avionique EFIS (Garmin 1000). Le 172S toujours au catalogue de Textron est un 172R avec un IO-360-L2A débridé à 180 ch ; la version 172SP est maintenant livrée avec la suite Garmin 1000 NXi  

Commenter cet article